-A +A

L’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec exprime de grandes attentes

Communiqué

Diffusion immédiate

Formation du nouveau conseil des ministres à Québec:

L’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec exprime de grandes attentes

(Montréal, 18 octobre 2018) – La présidente de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec (OTSTCFQ), Mme Guylaine Ouimette, travailleuse sociale, tient à féliciter pour leur nomination les cinq ministres qui seront porteurs des dossiers en lien avec les préoccupations de l’Ordre en matière de santé et de services sociaux, de protection de la jeunesse, des aînés et de la lutte contre la pauvreté.

D’énormes défis attendent le nouveau gouvernement et particulièrement les ministres Danielle McCann, Santé et des Services sociaux, Dr Lionel Carmant, délégué à la Santé et aux Services sociaux, Marguerite Blais, responsable des Aînés et des Proches aidants, Mathieu Lacombe, Famille, et Jean Boulet, Emploi, Solidarité sociale et Travail. À ce titre, l’Ordre, tout comme l’ensemble de la population du Québec, entretient des attentes très élevées à leur égard, tout en leur offrant la collaboration nécessaire.

L’OTSTCFQ souhaite que la ministre de la Santé et des Services sociaux, Mme McCann, pose rapidement des gestes afin de rétablir l’accessibilité aux services sociaux et de santé mentale pour les clientèles vulnérables, alors que la situation est critique, particulièrement pour les jeunes, les familles en difficulté et les aînés. En ce sens, l’Ordre invite le nouveau gouvernement à procéder rapidement à une analyse profonde du système de santé et de services sociaux et à mesurer les impacts des dernières réformes sur l’accessibilité aux services. L’OTSTCFQ s’attend également à ce que la ministre prenne rapidement les mesures nécessaires pour que les professionnels soient en mesure d’exercer en respectant leurs normes de pratique et leurs obligations déontologiques.

Le réseau de la santé et des services sociaux doit à nouveau miser sur l’accessibilité et la qualité des soins et services, plutôt que sur la quantité et la productivité, en remettant la personne et son droit à l’autodétermination au coeur des décisions et des orientations.  

Les attentes sont tout aussi élevées dans les dossiers qui seront confiés au ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Dr Lionel Carmant, à la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Mme Marguerite Blais, et au ministre de l’Emploi, de la Solidarité sociale et du Travail, M. Jean Boulet. En effet, les centres jeunesse, les jeunes qui sont sous leur garde et le personnel qui y travaille ont besoin d’un message clair à l’effet que tout sera mis en œuvre pour assurer un financement adéquat, afin notamment de mettre fin à l’exode des professionnels qui, épuisés et sans soutien, quittent massivement ce milieu de pratique.

En ce qui concerne les aînés, l’Ordre demande à Mme Blais d’agir rapidement pour accorder au maintien à domicile le financement nécessaire et pour contrer la maltraitance. Enfin, l’Ordre exhorte le ministre de la Solidarité sociale à agir vigoureusement pour contrer la pauvreté et offrir aux personnes contraintes à recourir à l’aide sociale un seuil de revenu leur permettant de couvrir leurs besoins de base.

En terminant, Mme Ouimette offre aux nouveaux ministres et à l’ensemble du gouvernement toute sa collaboration pour faire évoluer ces dossiers qui ont un impact majeur sur la protection du public en général et des personnes vulnérables en particulier.

— 30— 

Source : Luc Trottier
Directeur du service des communications
514 943-1435

Partager