-A +A

Centre de documentation

Vous trouverez ci-dessous les plus récents documents publiés par l'Ordre. Pour nos règlements (par ex: le code de déontologie), veuillez visiter cette section.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur la typologie de nos documents, consultez cette page.

Avis professionnel

Marie est travailleuse sociale et thérapeute conjugale et familiale. Elle œuvre au sein d’une équipe famille enfance jeunesse dans un CSSS. Elle reçoit l’appel téléphonique d’un avocat l’informant qu’il projette de la faire comparaître prochainement à la Cour supérieure du Québec à titre de témoin dans une affaire impliquant Paul, un client auprès de qui Marie est intervenue en suivi familial, avec sa fille Lucie âgée de 12 ans et Josiane, son ex-conjointe. Certaines rencontres ont eu lieu avec l’ensemble des membres du système familial, alors que d’autres se sont faites en individuel, Marie ayant rencontré successivement au cours de la dernière année, Paul, Lucie et Josiane. C’est l’avocat de Josiane qui contacte Marie, dans le cadre d’une cause où il est allégué que M. est violent à l’égard de Mme.

Il s’agirait pour Marie d’une première expérience à la cour en tant que témoin. Elle adresse au service des avis professionnels plusieurs questions relatives à la conduite professionnelle à adopter : Suis-je obligée de me présenter à l’audience? Que pourrai-je ou devrai-je dire et ne pas dire? Comment me préparer pour agir à titre de témoin?

Avis professionnel

Membre d’une équipe multidisciplinaire, dans un milieu hospitalier offrant un service de suivi intensif à une clientèle adulte aux prises avec des troubles mentaux graves et persistants, un travailleur social doit à l’occasion – tout comme ses autres collègues professionnels – distribuer des dosettes de médicaments à la clientèle. Toutefois, il se questionne sur cette pratique (la gestion de médicaments par un travailleur social) et ses impacts potentiels pour la clientèle.

Avis professionnel

Dans le but d’enrayer une épidémie de punaises de lit – sur un territoire particulièrement à risque – un établissement adopte un protocole d’intervention visant tout le personnel concerné. Le protocole s’appuie sur une entente de collaboration avec les autorités municipales. L’une des directives du protocole oblige l’intervenant à signaler la présence de punaises de lit chez un usager qui refuse d’entreprendre les démarches d’extermination ou d’informer le propriétaire des lieux. Des travailleurs sociaux de l’établissement considèrent que la directive est incompatible avec l’obligation éthique du travailleur social de respecter le secret professionnel.

Avis professionnel

Guillaume a 15 ans. Il se sent différent des autres et se questionne sur son orientation sexuelle. À l’école, il est souvent seul et vit du rejet de la part de ses pairs. Suite à un atelier portant sur l’homophobie animé par Sylvie, la travailleuse social de l’école, Guillaume décide de la rencontrer pour discuter des problèmes qui le préoccupent. Dès les premières rencontres, Guillaume est catégorique. Il refuse que ses parents ou le personnel de l’école soient mis au courant de la situation. Sylvie peut-elle agir selon les volontés de guillaume?

Les articles 14 et 17 du Code civil du Québec précisent que le mineur de 14 ans et plus peut consentir seul aux soins, que ces derniers soient requis ou non par son état de santé. Quelles sont les obligations du travailleur social face au client de 14 ans et plus? Quels sont les droits du jeune? Qu’en est-il de l’autorité parentale?

Référentiels

Ce document est divisé en trois chapitres. Le premier chapitre expose les objectifs poursuivis par l’Ordre dans le projet et la méthode suivie pour produire le référentiel. Le deuxième propose la définition des concepts et des principes qui sous-tendent le référentiel. Le troisième et dernier chapitre décrit le processus d’inspection professionnelle proposé à l’Ordre en conformité avec les objectifs qu’il poursuit dans le projet.

Référentiels

Ce document est divisé en trois chapitres. Le premier chapitre expose les objectifs poursuivis par l’Ordre dans le projet et la méthode suivie pour produire le référentiel. Le deuxième propose la définition des concepts et des principes qui sous-tendent le référentiel. Le troisième et dernier chapitre décrit le processus d’inspection professionnelle proposé à l’Ordre en conformité avec les objectifs qu’il poursuit dans le projet.

Référentiels

Ce document se divise en trois chapitres. Le premier propose une mise en contexte incluant la notion de « compétence utilisée » qui a donné le ton à l’exercice de révision. On y retrouve également les buts du Référentiel, les publics ciblés ainsi que l’étendue et la diversité des contextes de pratique à rejoindre. Le deuxième chapitre expose le cadre général d’interprétation qui réaffirme les finalités du travail social. Enfin, le troisième chapitre présente les dix compétences retenues, regroupées sous quatre domaines : une pratique éthique, critique et réflexive; un processus d’intervention avec les individus, les familles, les groupes et les collectivités; des collaborations professionnelles, intersectorielles et partenariales; une contribution à son développement professionnel et à l’évolution de la profession.

Référentiels

Ce document se divise en trois chapitres. Le premier décrit le processus d’élaboration et de validation du référentiel d’activité professionnelle (sa raison d’être, les modalités de sa réalisation, la méthode et le modèle conceptuel qui ont servi à sa production). Le deuxième chapitre expose les caractéristiques de l’exercice de la profession de travailleur social au Québec. Aussi porte-t-il sur les aspects juridiques de l’exercice de la profession et sur le contexte de travail. Le troisième chapitre présente les éléments clés du référentiel, soit les exigences et les compétences propres à la profession.

Référentiels

Ce document se divise en trois chapitres. Le premier décrit le processus d’élaboration et de validation du référentiel d’activité professionnelle (sa raison d’être, les modalités de sa réalisation, la méthode et le modèle conceptuel qui ont servi à sa production). Le deuxième chapitre expose les caractéristiques de l’exercice de la profession de thérapeute conjugal et familial au Québec. Il fait état du cadre légal et réglementaire de l’exercice de la profession et donne un aperçu du travail des thérapeutes conjugaux et familiaux. Il offre des indications relatives à son évolution prévisible eau contexte de travail. Le troisième chapitre présente les éléments clés du référentiel, soit les exigences et les compétences propres à la profession.

Référentiels

Ce document se divise en trois parties. La première présente les caractéristiques de la démarche de réflexion qui vous est proposée. La deuxième renvoie à la revue de votre pratique professionnelle, soit à l’examen complet et approfondi de ce que recouvre l’exercice de vos rôles et responsabilités en travail social. La troisième et dernière partie vise l’exposé des constats établis et des besoins soulevés à travers la réflexion, y compris la définition d’objectifs de formation professionnelle continue.

Pages

Partager