-A +A

Le ministre délégué à la santé et aux services sociaux, le Dr Lionel Carmant, s’engage à écouter

Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux et député de Taillon, le Dr Lionel Carmant, a clôturé avec éclat samedi soir les Journées professionnelles Le travail social dans tous ses états organisées par l’Ordre, en annonçant aux travailleurs sociaux un important vent de changement.

Faisant preuve d’une disponibilité et d’un dévouement exemplaire, le Dr Carmant, a participé à cet événement durant lequel plus de 500 travailleurs sociaux se sont inspirés des pratiques innovantes et d’initiatives prises afin d’améliorer la réponse aux besoins des personnes vulnérables, non seulement dans le réseau de la santé et des services sociaux, mais également dans tous les milieux de pratique actuels et ceux à venir.

La situation dans le réseau doit s’améliorer

Lors de cet événement qui a fait salle comble, la présidente de l’Ordre a rappelé que la situation dans le réseau devait s’améliorer et que les conflits éthiques et déontologiques vécus par les professionnels devaient être résolus. «La santé mentale et la protection des clientèles vulnérables, que ce soit les jeunes, les aînés ou les familles doit être une priorité pour le gouvernement et le mode de fonctionnement actuel doit être revu, car les professionnels vivent de la détresse. L’Ordre sera un acteur de changement positif et proposera des solutions pour assurer l’accessibilité à des services sociaux professionnels de qualité en santé mentale et suggérera des indicateurs de performance adaptés» a précisé la présidente de l’Ordre, Mme Guylaine Ouimette.

Après que les travailleurs sociaux présents aient été invités à prendre un engagement professionnel et à l’afficher sur une structure, le ministre a pris la parole et a enflammé l’auditoire en reconnaissant les besoins en santé mentale et les difficultés auxquelles les professionnels en santé mentale sont confrontés.

«Je suis personnellement touché par la détresse vécue par les intervenants»

«  Vous serez à même de constater un changement de ton dans les échanges que nous aurons ensemble. Ça, c’est une promesse! »

En débutant son allocution le ministre délégué a affirmé être très heureux de faire partie des professionnels qui mettent l’humain avant tout, comme les travailleurs sociaux. Il a salué et félicité l’ensemble des travailleurs sociaux pour l’excellent travail qu’ils accomplissent au jour le jour et pour le cœur qu’ils mettent à l’ouvrage. Il a reconnu que les 14 000 travailleurs sociaux ont vécu difficilement les transformations du réseau de la santé et des services sociaux au cours des quatre dernières années, précisant que la création des CIUSSS et la fuite des fonds vers les hôpitaux ont laissé des marques importantes.

 «Je suis personnellement touché par la détresse que certains intervenants vivent alors qu’ils ont besoin de toute leur sérénité pour s’occuper des cas lourds et complexes qu’on leur confie. J’aimerais vous assurer qu’au cours des prochains mois, des prochaines semaines et peut-être même des prochains jours, vous serez à même de constater un changement de ton dans les échanges que nous aurons ensemble. Ça, c’est une promesse!» a précisé le Dr Carmant.

Il a ajouté qu’avant d’entreprendre tous ses projets, son gouvernement devait réinstaurer un climat de collaboration en santé et services sociaux, surtout pour les professions qui veulent faire une différence dans le réseau. Il souhaite donner aux travailleurs sociaux les outils pour faire une différence dans la vie des gens, quel que soit leur âge.

«Tout comme vous, nous avons un profond désir s’assurer l’accessibilité aux services sociaux et en santé mentale afin de répondre aux besoins des clientèles vulnérables, notamment les jeunes, les familles en difficulté et les aînés. C’est pour cette raison que nous avons décidé de former un trio en santé, aussi soudé que possible, composé de Mme McCann, Mme Blais et moi-même. Nous allons investir de façon massive dans le maintien à domicile, contrer la maltraitance des aînés et faire un travail impressionnant au niveau du dépistage précoce des troubles d’apprentissage et de comportement. Nous allons aussi travailler avec le ministère de l’Éducation pour instaurer un curriculum scolaire du processus d’apprentissage de nos enfants pour leur apprendre à gérer leurs émotions et résoudre les conflits, pour pouvoir intervenir plus efficacement sur les facteurs psychosociaux présents dans les troubles anxieux, la personnalité et de l’humeur, pour prévenir leur prévalence et surtout leur détérioration» a précisé le Dr Lionel Carmant.

«Une chose me tient beaucoup à cœur : augmenter le temps de contact par rapport au temps dossier»

À l’invitation de l’Ordre de débuter un travail d’analyse et de collaboration afin de trouver des solutions et d’améliorer les services, le ministre délégué a de nouveau fait preuve d’écoute et de détermination : «Je suis persuadé que vous saurez nous aider dans l’exercice de nos fonctions. On a besoin de votre aide pour trouver des solutions pratiques et utiles pour le réseau. Votre collaboration est précieuse pour identifier les besoins, trouver les meilleures pistes de solutions et les réaliser le plus rapidement possible au cours de notre mandat. J’ai hâte de prendre connaissance de vos préoccupations et d’entendre parler de vos interventions et innovations. Amenez-nous vos idées, vous allez voir! Et une chose me tient beaucoup à cœur, c’est d’augmenter le temps de contact par rapport au temps dossier, je crois que c’est vraiment par ça qu’il faut passer» a-t-il ajouté.

Les travailleurs sociaux présents ont vivement réagi, applaudissant chaleureusement le Dr Carmant pour sa détermination à améliorer la situation et son ouverture. Enfin, le ministre a insisté sur l’importance de consolider des liens de partenariat essentiels au maintien de l’excellence et de la cohésion entre les divers intervenants et il a, à son tour, pris un engagement qu’il s’est empressé d’épingler sur la grande structure : Je suis Lionel Carmant et je m’engage à l’écoute! Le ministre a clairement ravivé l’espoir des 14 000 travailleurs sociaux du Québec.

Le travail commence

Un travail de partenariat débute, dans lequel l’Ordre jouera un rôle important afin de partager les résultats d’analyses effectuées et proposer des solutions adaptées au nouveau gouvernement. Ensemble, nous modifierons les façons de faire afin d’offrir des services professionnels de la plus haute qualité, d’innover et d’assurer l’accessibilité du public et le respect des obligations déontologiques des professionnels.

Partager